INFORMATIONS

Un petit pays du Pacifique Sud interdira les couches jetables

Un petit pays du Pacifique Sud interdira les couches jetables


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le Vanuatu est l'un des pays au monde qui est le plus directement confronté au changement climatique en raison de l'élévation du niveau de la mer et des températures. C'est pourquoi il applique une politique environnementale très agressive.

C'est un pays de l'océan Pacifique Sud, composé d'environ 80 îles qui s'étendent sur 1 300 km. et qui est situé à 1 750 kilomètres à l'est de l'Australie.

En raison de son immense beauté et de sa tranquillité, il a gagné le titre de «Pays du bonheur» parmi les destinations touristiques. Mais il est menacé par la pollution et les ordures et pour eux, les autorités ont été strictes en prenant des mesures telles que l'interdiction des sacs en plastique l'année dernière et maintenant des couverts et des verres à usage unique.

La plus frappante de ces mesures est l'interdiction des couches jetables à partir du 1er décembre de cette année.

Le ministre des Affaires étrangères, Ralph Regenvanu, a annoncé cette décision surprenante il y a quelques jours lors d'une conférence de presse à Port Vila (capitale du Vanuatu)

Regenvanu a expliqué qu'une enquête a montré que les couches jetables sont l'élément le plus courant dans les déchets ménagers de la capitale de Vanuatu. "Leur interdiction réduira considérablement la quantité de déchets plastiques", a publié le responsable sur son profil Twitter.

Les couches ne peuvent pas être compostées et ne sont pas biodégradables, elles représentent un véritable défi pour l'environnement en raison du plastique et des substances chimiques qui les composent, ajoutées au fait qu'elles contiennent des déchets organiques après utilisation.

Les couches jetables ne sont pas durables

La matière première des couches jetables est la cellulose, ce qui signifie que les arbres doivent être abattus pour leur fabrication. On estime qu'ils sont nécessaires cinq arbres par enfant.

La cellulose est le composant principal, mais elle contient égalementproduits pétroliers très polluants comme le polypropylène, le polyéthylène, les élastiques, les adhésifs et les plastiques.

Si nous calculons qu'un bébé utilise en moyenne six couches par jour, cela représente environ 5400 couches tout au long de ses 30 premiers mois de vie. Cela se traduit par plus d'une tonne de déchets par enfant. Si on additionne ce que tous les bébés du pays contaminent, ce serait plus que900 000 tonnes par an.

À cela, il faut ajouter le temps qu'il faut aux couches sales que nous jetons pour se décomposer. On parle de 200 ansCertains parlent de 300, d'autres de 100. En tout cas, c'est très long.

Interdire son utilisation est une excellente décision pour ce pays, le retour aux couches lavables, dans leurs versions modernes, est une option écologique que nous pourrions mettre en œuvre.

Avec les informations de:


Vidéo: Une nouvelle marque de couche? (Mai 2022).